[News] [Curia] [Addresses] [Carmelite sites] [o.c.d.s.

Saint Jean de la Croix   
et autres auteurs du Carmel
et  la Vierge Marie

carmine3.jpg (10268 byte)

    La vision contemplative que les auteurs du Carmel thérésien ont eue de la Vierge Marie est profondément influencée par la doctrine de sainte Thérèse et de saint Jean de la Croix. Il suffira de quelques indications. 
 
a. Synthèse de la pensée mariale de saint Jean de la Croix 

Les allusions mariales qui existent dans les écrits du Saint sont sobres mais elles sont dotées de la touche du génie du Docteur Mystique pour nous introduire dans les aspects les plus sublimes du mystère de Marie. 

En communion avec le mystère du Christ  

Dans les Romances (nn. 8-9) sur l'Évangile de saint Jean, clef biblique de toute la doctrine de saint Jean de la Croix dans la perspective de l'histoire du salut, la Vierge apparaît dans la splendeur de sa communion avec la Trinité, dans son privilège et sa mission de Mère du Verbe Incarné, dans l'acceptation et le consentement à 1'oeuvre de la Rédemption; la Vierge Marie est témoin du mystère, "Mère gracieuse" qui tient Dieu dans ses bras, Épouse-Église et Humanité en laquelle se sont accomplies les épousailles de Dieu avec l'Homme : "Etreignant son Epouse qu'en ses bras Il enserre". Le sommet de cette communion est atteint dans la Croix lorsque la Vierge participe à la douleur rédemptrice du Christ, bien qu'elle soit exempte de péché et non parce qu'elle devrait être purifiée, car le Christ l'associe à son action salvatrice (Cantique B 20,10; Cantique A 29,7). 

Sous la motion de l'Esprit-Saint  

Dans un contexte significatif, parlant des âmes qui se sont identifiées totalement à la volonté de Dieu en sorte que toutes leurs opérations, oeuvres et prières viennent de la motion divine, le Saint a écrit : "Telles étaient celles de la très glorieuse Vierge Notre-Dame, laquelle étant élevée dès le commencement à ce haut état, n'eut jamais en son âme de forme imprimée d'aucune nature, et jamais ne se mut par elle, mais toujours sa motion fut du Saint-Esprit" (Montée III,2,10): affirmation du principe d'une action totale et constante de l'Esprit en Marie, élevée dès l'origine à cet état très haut de communion avec Dieu dans un dynamisme croissant de fidélité et de coopération aux motions du Saint-Esprit. 

Modèle de contemplation et d'intercession  

Modèle de discrétion, de confiance et d'attention aux noces de Cana, la Vierge laisse voir sa puissante force d'intercession auprès de son Fils: 

"Celui qui aime discrètement ne se met pas en peine de demander ce qui lui manque et ce qu'il désire mais de représenter seulement sa nécessité, afin que l'Aimé fasse ce qu'Il trouvera bon, comme lorsque la Vierge bénie, aux noces de Cana en Galilée, dit à son Fils bien-aimé, sans Lui demander directement du vin : 'Ils n'ont plus de vin' (Jn 2,3)" (Cantique A et B 2,8). 

La présence de la Vierge est implicite dans cette pensée du Saint : "Le Père n'a dit qu'une parole, à savoir son Fils et dans un silence éternel, Il la dit toujours: l'âme aussi doit L'entendre en silence" (Maximes 147; cf Montée II,22,3-6). Marie est le silence contemplatif qui a accueilli la Parole. Et dans le Christ "la Mère de Dieu est mienne!' (Prière de l'âme énamourée). 
 
b. Autres témoins de la vie spirituelle mariale au Carmel  

On peut affirmer que 1'expérience du mystère marial est indissolublement liée à la spiritualité carmélitaine et lorsque celle-ci atteint, en quelques témoins, la splendeur d'un témoignage pour l'Église, nous trouvons des accents sublimes de cet aspect marial et contemplatif. Citons le P. François Palau y Quer O.C.D. qui a contemplé la Vierge comme figure parfaite de l'Église dans son livre Mis Relaciones. Mentionnons encore la riche doctrine mariale de sainte Thérèse de Lisieux, caractérisée par la découverte de la simplicité de Marie et de sa "voie" à travers les épisodes de l'Évangile, paradigme du chemin du chrétien. Rappelons aussi la dévotion de soeur Elisabeth de la Trinité envers la Vierge "Louange de Gloire" et "Miroir de Justice", immergée contemplativement dans le mystère de l' Incarnation et "Porte du Ciel" qui introduit au mystère de la Trinité. Enfin, Edith Stein a aussi dédié de belles pages à la Vierge, considérée comme femme, type parfait de l'Église, Mère universelle dans sa coopération au mystère du Christ et de l'Esprit au pied de la Croix. 

Ces quelques témoignages suffisent pour mettre en lumière la plus belle tradition du Carmel et son renouvellement à travers la vie contemplative du Carmel thérésien. 

     
 [
 English] [ Italiano] [ Español] [ Français ] [ Deutsch]
[ ] [  ]

Updated 04 giu 2003  by OCD General House
Corso d'Italia, 38 - 00198 Roma - Italia
 ++39 (06) 854431  FAX ++39 (06) 85350206