[News]  [Addresses] [Carmelite sites]  
Secretariat of Missions: ocdmis@pcn.net + FAX ++39 06 85443212



Missionary news

News   -  14  ( 30.11.2006 )

Amérique du Sud
U R U G U A Y
Dámaso  Zuazua,

Secrétaire Général des missions

 

Cette fois le voyage est pour l=Amérique du Sud. Le saut en avion, de Buenos Aires à Montévidéo est de brève durée. Mais le spectacle est extraordinaire à contempler: la majestueuse baie de Río de la Plata n=a pas moins de 300 kms de large. Que nous rappelle l=Uruguay? C=est un état laïc, le seul de l=Amérique latine, au moins à ce degré et avec cette histoire. La République de la région orientale, constituée par l=Uruguay, s=étend sur une superficie de 10 417 kms2. Elle a obtenu son indépendance en 1825. Elle a une forte exploitation ovine et forestière, produit beaucoup de lait et de peaux.

Parcourant la géographie nationale, nous découvrons nombre de références carmélitaines. C=est au lider de la libération, José Artigas, qu=est attribuée la fondation de la ville de Carmel en 1816. Outre le AFort de Ste Thérèse@, nous trouvons dans la capitale les ABains de Ste Thérèse@ dans un quartier humide; et plus loin, trois agglomérations portent le nom de notre Sainte Fondatrice. Selon le recensement de 2000, l=Uruguay compte une population de 3.222.141 habitants. La capitale Montevideo, avec ses 1.389.962 habitants, accapare 41,6 % du total, face aux 1.941.179 de l=intérieur, soit 58,4 %. Avec l=émigration et la baisse de natalité, le pays souffre un processus de vieillissement.

Dépourvu de tout vestige indigène, de toute langue autochtone, l=Uruguay semble souffrir un syndrome de Melchisedech: Asans père ni mère, sans généalogie..@(He 7,3). Quelle sera son identité ? ANous sommes ainsi ...@ répondent-ils. L=Uruguay a d=ailleurs un sens libéral invétéré. Le libéralisme y a pénétré dès 1813, 12 ans avant l=indépendance, sous influence anglaise, avec une note positiviste et maçonnique bien marquée. La tradition a perduré, après l=écrasement de la ligne de José Artigas (1764-1850), lider catholique de l=indépendance. Le parti d=inspiration libérale est le AColorado@, qui a gouverné le pays en compagnie du ABlanco Nacional@ , en collaboration bipartite. Aujourd=hui, c=est le AFrente Amplio@ qui dirige pour la première fois la politique du pays.

La séparation de l=Eglise et de l=Etat est en vigueur depuis 1816. L=Eglise vit ainsi une liberté sans privilèges. Comme l=écrivait avec raison notre sagace Unamuno: Ala liberté est enterrée et grandit vers l=intérieur, non vers le dehors@. Croyant ou non, le peuple observe une culture de respect, de tolérance et de liberté. Une étude statistique présente, avec l=élasticité habituelle aux enquêtes, le peuple uruguayen, comme comportant 52 % de catholiques, 19 % qui croient en un être supérieur, et 11 % d=athées, ...

Montévidéo est la capitale la plus australe de l=Amérique du Sud. Depuis 1911, elle abrite la première fondation carmélitaine. Nous avons là l=église néo-gothique de Prado, aujourd=hui paroisse cédée pour un temps à l=archidiocèse. Notre couvent actuel est celui de San José de la Montaña, dans la zône de Carrasco: une paroisse d=avant-garde et le centre d=études théologiques de la Délégation carmélitaine d=Uruguay-Paraguay. Dans la même capitale, nous avons aussi les deux Carmels de N-S de l=Espérance et du silence, et du Corpus Christi et Ste Thérèse de l=E.J. J=ai plaisir à souligner la forte orientation missionnaire de la paroisse S. José. Communauté paroissiale avec forte participation des laïcs. Je crois n=avoir jamais rencontré un groupe de jeunes doué d=une telle sensibilité missionnaire, receptif, expérimenté et engagé. Leur volonté est ferme, ils cherchent des horizons. Ces jeunes montrent des dispositions et offrent matière à collaboration volontaire. Le vivier promet des fruits... qui commencent déjà à paraître.

 

Florida

 

L=homonyme ville, département et diocèse, porte un nom à moitié; la dénomination complète serait Floridablanca, en souvenir du comte connu en Espagne (1728-1808) comme homme d=état libéral aux temps de Charles III et Charles IV. On y arrive, en partant de Montévidéo, par une belle route de 95 kms en direction centre-sud., en traversant un paysage tout vert et ondulé, un Ahaut-plateau cristallin@. Dans cette ville de 25.000 habitants, en conséquence du mouvement des ATrente-Trois (héros) Orientaux@, furent approuvées les trois ALois fondamentales@ qui déclaraient Ainvalides, nulles et abolies pour toujours@ toutes les précédentes attaches à des puissances étrangères. Ceci peut se lire comme document définitif dans une inscription sur le mur gauche de la cathédrale: ALa réaffirmation de l=existence politique et juridique du Peuple oriental a été proclamée ici le 25 août 1825, avec force de loi basée en sa souveraineté@. Ainsi fut proclamée l=indépendance de l=Uruguay.

Le diocèse est né en 1897. Depuis 1931, date à laquelle il prit son nom actuel, il a pour patronne Ste Thérèse de l=E.J., avec son sanctuaire de El Chamizo. Un autel dédié à la Sainte patronne des missions dans la cathédrale rappelle aussi ce patronage. Au maître-autel, on vénère le Vierge des Trente-Trois, protectrice céleste du pays: une statue de dimensions modestes, baroque, provenant de l=actuel Paraguay. Le saint le plus populaire est St Cono, dont quelque émigrant italien a apporté en 1885 la statue, de son village Teggiano dans la région de Salerno. La fête du 3 juin n=a pas son égale dans le pays.

Avant la ville, sur un petit promontoire à droite, se dresse la colline carmélitaine: le noviciat de la Délégation d=Uruguay-Paraguay et le nouveau monastère des Carmélites, dédié à Sainte Edith Stein. La plaque est un vrai document d=identité: ACarmes Déchaux - Centre des vocations@. Nous entrons. Je ne me souviens pas d=avoir rencontré un couvent aussi linéaire, aussi simple, aussi essentiel. Les claires-voies et les fenêtres lui assurent une grande luminosité. Mais le bruit est fort, quand la pluie tombe sur les toits de zinc. Le cadre, avec ses immenses prairies et ses plantations d=eucalyptus, fournit sa juste ambiance à la maison de production laitière, mise aux normes d=aujourd=hui, dans ce monde bucolique dont le couvent peut profiter.

La raison d=être de la maison, c=est le noviciat. La communauté de formation est constituée du P.Felipe Sáinz de Baranda comme supérieur et maître des novices, du P. Benito Díaz Santamaría, ex-missionnaire de Sucumbíos (Equateur), comme administrateur, et du diacre paraguayain Juan Antonio Vásquez, qui termine sa licence en théologie. Le groupe de 5 novices est plein de vie: les frères Carlos, Matías, Nelson, Obdulio et César. Ils viennent du Paraguay, fiers d=être Guaranis, après 2 années de préparation et 2 années de postulat dans leur pays. Les fins de semaines, avec l=initiation pastorale, les impressionnent en leur découvrant la tradition laïque de l=Uruguay: excellent épreuve pour une religiosité éveillée dans une ambiance socio-culturelle bien plus protégée.

Le P. Felipe prodigue son sourire de toujours. Général de l=Ordre par deux fois de 1979 à 1991, il a toujours cru au Carmel d=Amérique latine qu=il a su promouvoir et encourager. A la tête de l=Ordre, il a tout fait pour le Carmel sur cette hémisphère. Maintenant, conséquent avec lui-même, il se montre heureux et optimiste. Est-ce un symbole ou une confirmation? Après avoir guidé les religieux, le voici qui, au gré des occasions et à ses moments perdus, dirige moutons et brebis. Mais le P. Felipe nourrit toujours des projets de diffusion carmélitaine. La demande lui est arrivée de l=extérieur. C=est le président de la Conférence épiscopale qui lui a dit:AC=est très bien, d=avoir un noviciat ici. Mais chez nous, vous avez aussi quelque chose à faire pour le service de l=Eglise d=Uruguay, dans le domaine de la spiritualité, quelque chose de différent de ce qu=on appelle ordinairement une Maison de spiritualité ... Et ce sera le meilleur moyen d=éveiller des vocations@. Voilà pourquoi, au noviciat de Florida, on pratique la pastorale du AVenez et voyez@ évangélique (Jn 1,39). Et voilà comment cette grande solitude de 17 hectares abrite une vie intense et responsable, dans une ambiance sobre et sereine.

De par la vie qui se respire, de par les vocations qui s=annoncent, on peut avoir de grandes espérances: le noviciat carmélitain de Florida peut être pour l=Uruguay, selon le mot de Ste Thérèse Aune étoile brillante d=une grande splendeur@ (Vie 32,11). Le voeu porte en lui l=espoir de sa réalisation. Le défi une fois accepté, on travaille en conséquence.

 

     
 [
 English] [ Italiano] [ Español] [ Français ] [ Deutsch]
[ ] [  ]

Updated 23 gen 2007  by OCD General House
Corso d'Italia, 38 - 00198 Roma - Italia
 ++39 (06) 854431  FAX ++39 (06) 85350206