[News] [Curia] [Addresses] [Carmelite sites] [o.c.d.s.
Secretariat of Missions: ocdmis@pcn.net  + FAX ++39 06 85443212



Missionary news

Ordre des Carmes Déchaux

NOTRE MONDE MISSIONNAIRE
AUJOURD'HUI

"Comme Carmes, nous sommes nécessairement missionnaires"- disait le Message missionnaire du Premier Congrès Missionnaire Mondial OCD de Nairobi de 1994. "Le Carmel- pouvons-nous lire dans le même Message - est une Famille religieuse rassemblée pour vivre "obsequio Iesu Christi" à la suite du Christ), méditant assidûment la Parole et l'annonçant en même temps pour le salut de tout homme, de tout l'homme. Notre Ordre a un double mandat: celui d'un approfondissement personnel et communautaire majeur des mystères chrétiens, et celui de leur proclamation".

En ce qui a trait à l'aspect missionnaire, il y a place dans le Carmel thérésien pour une vaste gamme d'applications concrètes. L'Ordre a fourni à l'Église des religieux pleins d'intuition prophétique qui ont promu la mise sur pied de la Congrégation "De Propaganda Fide" (aujourd'hui, cette même Congrégation est surtout connue sous le nom de: "Congrégation pour l'Évangélisation des Peuples"); il a préparé des missionnaires d'excellente qualité et a suscité de nombreuses âmes apostoliques, comme Thérèse de l'Enfant-Jésus, patronne des Missions universelles.

Pendant les dernières décennies, celles de l'ère post-conciliaire, l'Ordre a effectué une réflexion approfondie sur son charisme, soulignant combien la "note missionnaire" n'est pas quelque chose d'ajouté ou d'extérieur, mais un élément essentiel, et même son "opus maximum" (Oeuvre la plus grande), "une oeuvre de prédilection" (Constitutions no 94). C'est pourquoi, comme le met en évidence la première Proposition pratique du Congrès de Nairobi, "la dimension missionnaire devrait être soulignée dans la formation initiale de notre Ordre comme partie essentielle du charisme" (SIC, volume 27, 1994, no 2, page 92).

Notre activité missionnaire aujourd'hui, qui fut présentée en détail par les Supérieurs de chaque Mission au cours du IIe Congrès Mondial Missionnaire OCD à Quito, couvre 35 Missions réparties dans 31 pays: 16 Missions dans 14 pays d'Afrique et de l'Océan Indien, 10 Missions dans 7 pays asiatiques, 4 Missions dans autant de pays latino-américains, 2 Missions dans 2 pays du Moyen-Orient et 3 Missions dans 3 pays de l'ex-URSS; elle mobilise 5 évêques Carmes, 260 Pères, 2 Diacres et 24 Frères laïcs. Il y a actuellement 29 novices et 168 étudiants autochtones en formation.

  AFRIQUE ET MADAGASCAR

Par ordre alphabétique (entre parenthèses: de qui relève la Mission), nous sommes présents: au Burkina Faso (Aragon-Valence), où il y a un couvent avec 4 missionnaires et 3 novices; au Burundi (Cracovie), 1 couvent, 5 religieux; au Cameroun (Milan), 2 couvents, 3 missionnaires; en Côte d'Ivoire (Délégation générale du Congo), on en est aux débuts d'une fondation avec un Père et quelques postulants; au Kenya (Washington), 1 couvent, 3 Pères, 2 Frères; à Madagascar et à l'Île Maurice (Venise), 5 couvents, 17 prêtres (dont 7 autochtones), 23 étudiants et 3 novices; au Malawi (Navarre), 4 couvents, 12 prêtres (dont 5 autochtones), 1 Frère, 4 étudiants et 2 novices; au Nigeria (Irlande), 2 couvents, 9 prêtres (dont un autochtone), 18 étudiants, 8 novices; en République Centreafricaine (Gênes), 5 couvents, 11 Pères, 1 étudiant; en République Démocratique du Congo - l'ex-Zaïre (dépendant directement du Définitoire Général), 4 couvents, 28 Pères (dont 19 autochtones), 4 Frères autochtones et 22 étudiants. Il y a également au Congo la Mission (Rome) de Kananga, avec 2 Pères et 1 Frère. Nous sommes encore en République Populaire du Congo (dépendant directement du Définitoire Général), 1 couvent, 2 prêtres, un Frère; au Rwanda (Cracovie), 2 couvents, 7 prêtres, 3 étudiants et 2 novices; en Afrique du Sud (Karnataka), fondation récente avec 3 Pères; en Tanzanie (Karnataka), 3 couvents, 10 Pères, 6 étudiants.

Enfin, il y a le couvent du Caire en Égypte, avec la basilique Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus; rattaché durant le sexennat précédent à la semi-Province du Liban, il ne jouit pas du statut missionnaire.

  AMÉRIQUE LATINE

Nous avons aujourd'hui 4 Missions "sensu stricto" (au sens strict du terme) sur le "continent de l'espérance" - pour reprendre l'expression de Jean-Paul II -, dont deux Vicariats Apostoliques: le Vicariat Apostolique de Sucumbíos en Équateur et le Vicariat Apostolique de Tumaco en Colombie.

Le premier, pris en charge par notre Province espagnole de Burgos comme Préfecture Apostolique en 1937, a été élevé au rang de Vicariat Apostolique en 1984. Le Vicaire apostolique est Mgr Gonzalo Lopez Marañón, évêque, de la Province de Burgos; 10 confrères Carmes et des religieux-religieuses de diverses Congrégations, collaborent avec lui, ainsi que de nombreux laïcs engagés, dont plusieurs appartiennent à l'"Équipe COIM" ("Comunità por la Iglesia y por el Mundo = Communauté pour l'Église et pour le Monde) - Association fondée par l'actuel Vicaire Apostolique.

Les Carmes de l'"ISAMIS" (Iglesia de San Miguel de Sucumbios = Église de saint Michel de Sucumbos), comme on appelle communément le Vicariat Apostolique dans le langage pastoral, déploient leur activité dans trois secteurs: celui de la Pastorale urbaine, à Lago Agrio (3 religieux), celui de la Pastorale rurale, dans la zone de Sevilla (également 3 religieux), et celui de la Pastorale indigène (4 missionnaires).

Le deuxième Vicariat, celui de Tumaco (côte colombienne limitrophe à l'Équateur) fut confié par la Congrégation "Propaganda Fide" à notre Province de Navarre en 1954. Au mois de février 1990, il est passé à la Province colombienne. Mgr Gustavo Girón Higuita en est Vicaire Apostolique: 9 prêtres diocésains et 13 religieux (7 Carmes, 3 Franciscains, 2 Clarétains et 1 de la Société Missionnaire de Bethléem) sont incardinés au Vicariat; cinq Frères franciscains et un Diacre permanent y travaillent également.

Les missionnaires sont aidés par de nombreuses religieuses de 3 Congrégations: 22 Carmélites Missionnaires, 5 Soeurs de la Compagnie de Marie et 1 Soeur de la Providence. Il y a également 7 laïcs.

Les autres Missions d'Amérique Latine sont: Apiacas dans la forêt amazonienne du Brésil, et Hueytlaplan, sur la "Sierra de Puebla" au Mexique. Les deux ont été ouvertes après le Congrès de Nairobi: celle d'Apiacas en janvier 1995, par la Province de "Brasile-Sud" (Brésil du Sud), et celle de Hueytlaplan en 1996, par la Province Mexicaine. Dans la première, deux prêtres et un Frère y travaillent, aidés par trois missionnaires laïcs; dans la seconde, 3 Pères et un étudiant.

  ASIE

L'Asie et l'Océanie, ou si nous préférons "l'Extrême-Orient", constituent la deuxième présence la plus importante de l'Ordre (après l'Europe), selon le nombre de religieux. Nous sommes présents en Inde, en Corée, au Japon, aux Philippines, en Indonésie, à Singapour et à Taiwan.

Les Missions "sensu stricto" sont au nombre de 10. Ajoutons-y la Prélature d'"Infanta" dans les Philippines, ancienne Mission de la Province de Washington, où le Préfet Apostolique est notre confrère Mgr Julio J. Labayen.

Les Missions de l'Inde sont les suivantes: Andra Pradesh, de la Province de Manjummel (5 couvents, 21 missionnaires, 17 étudiants et 1 novice); Belur, de la Province de Karnataka-Goa (3 religieux); Hoshiarpur, de la Province de Malabar (20 Pères, 2 Frères, 17 étudiants et 6 novices) et Manalikkarai, de la Province de Tamilnadu (7 missionnaires). Ces 4 Missions de l'Inde se caractérisent par un travail dans les domaines de l'enseignement, de la formation des formateurs, de la promotion humaine et sociale. De plus, il faut mentionner le travail de 10 autres religieux de la Province de Tamilnadu, engagés dans une activité missionnaire auprès des "Dalits", considérés comme les derniers de la société, intouchables et totalement marginalisés.

La Mission d'Indonésie, appartenant à la Province de Manjummel, est particulièrement florissante du point de vue des vocations religieuses: il y a actuellement 9 novices et 42 étudiants, dont 8 profès solennels qui seront ordonnés prêtres l'an prochain. Les missionnaires, quant à eux, sont au nombre de cinq.

Nous avons au Japon 5 Maisons comptant 38 religieux, dont 18 sont missionnaires italiens. Il y a 11 prêtres japonais, 1 Diacre permanent, 3 Frères laïcs et 5 étudiants.

À Taiwan, il y a 2 couvents pour un total de 10 religieux: 5 Pères, 3 étudiants et 2 novices. Dans la Communauté de Singapour, nous avons 5 confrères.

En Corée, enfin, le Carmel compte 3 Communautés et 33 religieux: 16 prêtres, 8 Frères, 7 étudiants et 2 novices.

  MOYEN-ORIENT

La présence du Carmel thérésien au Moyen-Orient, en plus d'être historique (nous y sommes depuis plus de 3 siècles), constitue un élément qui, pourrait-on dire, appartient viscéralement à la configuration charismatique de l'Ordre: ses racines s'y trouvent et sa spiritualité en est issue, tant dans sa dimension mariale que dans sa dimension missionnaire.

Le Carmel est présent dans cinq pays: l'Égypte, l'Iraq, Israël, le Koweit et le Liban. Le statut missionnaire proprement dit n'est reconnu qu'au Koweit.

Le Carmel thérésien assure la présence de l'Église latine au Koweit: le Saint-Siège a confié ce territoire aux soins de l'Ordre, et est devenu 1954 Vicariat Apostolique. Mgr Francis Micallef OCD en est l'évêque, avec qui collaborent 3 de nos confrères, 2 prêtres diocésains et un Père de rite maronite.

En Iraq, même si l'ancienne Mission carmélitaine "sui iuris" (c'est-à-dire de gouvernement autonome, au plan canonique) a été supprimée en 1978, ce sont les Carmes qui, jusqu'aujourd'hui, ont assumé la charge du siège archiépiscopal latin de Baghdad, assurant ainsi la présence de l'Église latine au milieu d'une mer islamique. L'archidiocèse, à la tête duquel se trouve aujourd'hui Mgr Paul Marcel Dahdah (Carme Libanais), couvre tout l'Iraq. Outre l'archevêque, 4 de nos confrères s'y trouvent. Il y a aussi 2 postulants, un novice (au Liban) et 2 étudiants (en France). Ils appartiennent à la Province de Paris.

  EST EUROPÉEN

Dans la foulée de la "pierestrojka" (c'est-à-dire le ré-ajustement du système politique communiste d'avant l'écroulement de 1989), les Carmes Déchaux polonais ont commencé à la fin des années '80 à se rendre dans les Républiques soviétiques de Lituanie, de Béliorussie, d'Ukraine et de Russie, où par le passé ont existé de nombreux couvents de Pères et de Moniales, et même une Province en bonne et due forme (la Province Lituanienne de Saint-Casimir, supprimée dans la seconde partie du XVIIIe siècle).

Actuellement, 9 de nos religieux travaillent en Béliorussie, faisant partie de la Délégation de la Province de Varsovie. Deux couvents en Béliorussie sont canoniquement érigés (Gudogaj et Narocz) et deux autres dépendent d'eux (Kostantynowo e Soy). Ils ont déjà des vocations locales.

8 religieux travaillent en Ukraine, dans la Délégation de la Province de Cracovie: les Carmes sont rassemblés en deux Communautés canoniquement érigées (Kiev e Berdicev). Formé en Pologne, un premier Carme Ukrainien a été ordonné; d'autres continuent leur formation.

Depuis Pâques 1998, une présence carmélitaine est également assurée en Russie d'Europe, plus précisément à Taganrog, près de la mer d'Azov, où un Carme de la Province de Varsovie guide la communauté catholique.


MESSAGE

"Mais comment l'invoquer sans d'abord croire en lui? Et comment croire sans d'abord l'entendre? Et comment entendre sans prédicateur? Et comment prêcher sans être d'abord envoyé? Selon le mot de l'Ecriture: Qu'ils sont beaux les pieds des messagers de bonnes nouvelles!

Mais tous n'ont pas obéi à la Bonne Nouvelle. Car Isaïe l'a dit: Seigneur, qui a cru à notre prédication? Ainsi la foi naît de la prédication et la prédication se fait par la parole du Christ. Or je demande: n'auraient-ils pas entendu? Et pourtant leur voix a retenti par toute la terre et leurs paroles jusqu'aux extrémités du monde" (Rm 10, 14-18).

I. Introduction

À tous nos Frères et toutes nos Soeurs dans le Carmel,

Nous, délégués représentant les continents d'Asie, d'Afrique, d'Amérique Latine et de l'Europe de l'Est, vous adressons nos salutations fraternelles. Avec notre Préposé Général le Père Camilo Maccise et deux Définiteurs, nous nous sommes rencontrés à Quito, lieu familier à sainte Thérèse car son frère Lorenzo y vécut. La présence de nos évêques Carmes missionnaires, de représentants OCarm, et de déléguées de certaines Congrégations affiliées à l'Ordre, a enrichi notre rassemblement. Nous vous remercions pour vos prières et les messages que vous avez envoyés au Congrès: ils nous ont encouragés dans nos travaux.

Dans sa Lettre Apostolique "Tertio millennio adveniente", le pape Jean-Paul II écrit: "L'Église continuera à être missionnaire à l'avenir encore: le caractère missionnaire, en effet, fait partie de sa nature... la tâche urgente s'impose de présenter ... aux hommes et aux femmes... le message libérateur de l'Évangile" (cf. no 57). "L'Église... affirme en outre que, sous tous les changements, il y a bien des choses qui ne changent pas et qui ont leur fondement ultime dans le Christ, le même hier, aujourd'hui et à jamais" (cf. no 59).

Le mot "mission" inclut toutes les formes de l'évangélisation. Un des nombreux défis de la Mission est l'évangélisation et les différents charismes de la vie consacrée. Nous demandons à tous les Instituts religieux de tenir compte de l'appel à la Mission contenu dans le don de leur charisme de fondation, reçu du Christ par l'Église, pour l'extension du Royaume de Dieu. Dans le cas de notre Ordre, l'esprit prophétique de saint Élie nous pousse à un engagement urgent et radical contre situations déshumanisantes et injustes présentes dans la société actuelle.

Durant ce 2e Congrès Mondial Missionnaire Carmélitain, nous les participants, avons tenté d'ouvrir nos coeurs au nom de notre Ordre, et spécialement au nom de nos missionnaires, pour évaluer la situation actuelle de nos Missions, situations qui furent décrites de manière si vivante lors des interventions en assemblées générales. De manière spéciale, nous avons été conscients de la situation difficile que traversent nos Missions en République Démocratique du Congo, au Rwanda et au Burundi. Nous avons essayé d'écouter avec grande sensibilité tout ce que l'Esprit dit à l'Église et aux Églises (Apo. 2, 7ss) en cette période de préparation immédiate au grand Jubilé de l'an 2000 (cf. T.M.A. no 23).

II. Nouvelle image de l'Église

Les efforts missionnaires de l'Ordre nous aident à comprendre et à assimiler l'esprit missionnaire qui imprègne toute l'Église, et à faire nôtres la nouvelle image de l'Église présentée par le second concile du Vatican.

Les temps nouveaux du concile nous ont conduit à considérer l'Église comme Peuple de Dieu, Mystère et Sacrement de Communion donné par le Christ pour le salut. Elle est l'authentique Corps du Christ et nous sommes des membres actifs qui se soucient de la croissance du corps entier.

L'Ordre a réfléchi sur la mission de l'Église et continue dans cette réflexion à la suite de sainte Thérèse de Lisieux. Elle ne trouva pas le repos avant d'avoir découvert sa place dans le Corps Mystique du Christ: "Dans le coeur de l'Église ma Mère, je serai l'Amour".

Nous souffrons profondément, comme notre sainte Mère Thérèse avant nous, en voyant que tant de frères et de soeurs meurent sans avoir fait l'expérience des richesses salvatrices de l'Évangile. Sainte Édith Stein, récemment canonisée, est précisément un exemple d'offrande de soi par amour pour son peuple non-chrétien.

Pour cette raison, nous cherchons notre propre perfection en ouvrant nos vies au Peuple de Dieu, de sorte que tous puissent, comme pèlerins sur la route qui mène à la Maison du Père, trouver la plénitude de vie dans le Christ.

En même temps nous réalisons qu'en coopérant à l'implantation de l'Église, nous partageons notre charisme avec les jeunes Églises, de sorte que la richesse de l'Esprit puisse être manifestée.

Nous voyons avec joie qu'en même temps que croissent les Églises locales, fleurissent également les vocations au Carmel.

III. Perspectives et défis pour la Mission

Sur cet arrière-fond, nous faisons face à de nouveaux horizons et de nouveaux défis. À la lumière de changements socio-culturels et ecclésiaux, notre Ordre est confronté à la nécessité de lire les signes des temps et de les interpréter à la lumière de l'Évangile. À une époque qui devient moins chrétienne et moins humaine, nous cherchons à aller de l'avant dans l'espérance.

Nous reconnaissons l'importance primordiale et suprême de la présence et du témoignage dans l'oeuvre de l'évangélisation. C'est seulement si nous vivons ces conditions que notre ministère sera acceptable et accepté, que notre identité et notre crédibilité seront respectés.

Ayant à coeur de pratiquer une spiritualité incarnée dans des situations concrètes, nous touchons du doigt la nécessité du dialogue et de la collaboration à tous les niveaux, en affrontant les complexités de l'inculturation.

De plus, nous sommes conscients du lien étroit entre les Missions et notre charisme carmélitain. Dans tous nos programmes de formation, nous devons attirer l'attention sur cet aspect et l'exprimer dans nos différents apostolats. Le témoignage de Communautés priantes et fraternelles constituera une riche contribution à notre tâche missionnaire et facilitera l'édification du Corps du Christ. Conscients de notre charisme et de notre riche tradition spirituelle, nous sommes également préoccupés par les besoins plus profonds du Peuple de Dieu, portant une attention spéciale à l'évangélisation et aux évangélisateurs - clergé, religieux et laïcat engagé. En évangélisant, nous sommes aussi évangélisés par le pauvre, ses traditions socio-culturelles et ses situations.

IV. Conclusion

Nous sommes dans la phase finale de préparation au grand Jubilé de l'an 2000. Cette année est spécialement consacrée à l'Esprit-Saint, Source éternelle de tout don qui vient de Dieu (cf. "Tertio Millennio adveniente" no 44). Le Saint-Esprit est le principal agent de la nouvelle évangélisation; nous avons confiance qu'il nous conduira à une conscience accrue de nos responsabilités missionnaires.

Pendant le Congrès, notre liturgie et notre prière en commun furent une riche et nourrissante source d'inspiration.

Notre hymne d'ouverture, "Veni, Creator Spiritus" (Viens, Esprit-Saint), nous a rappelé une fois de plus notre complète dépendance envers le "Seigneur et dispensateur de la vie";

la fête des Archanges nous a rappelé que nous, missionnaires, comme les anges, sommes des envoyés, des messagers de Dieu;

la fête de saint Jérôme nous a rappelé le pouvoir de la Parole de Dieu;

la fête de sainte Thérèse, notre Patronne pour les Missions et notre Soeur dans le Carmel, a attiré notre attention sur le pouvoir de l'amour de Dieu dans la vie de prière et le sacrifice caché, amour qui est la source vivante de notre activité apostolique.

Avec cet esprit eucharistique et pascal, nous marchons allons de l'avant vers le Troisième Millénaire, confiants que le Seigneur de l'histoire sera notre compagnon de route. Nous prions pour que Marie, l'étoile de l'évangélisation, nous enseigne à être dociles à l'Esprit; elle est une femme de silence et d'attention, une femme d'espérance et un modèle pour tous les Carmes.

Au terme de notre Congrès, nous désirons partager avec vous ce que nous avons expérimenté pendant ces jours de grâce. Puisse notre rassemblement faire de notre Ordre un instrument efficace entre les mains du Seigneur de la moisson!

     
 [
 English] [ Italiano] [ Español] [ Français ] [ Deutsch]
[ ] [  ]

Updated 02 giu 2004  by OCD General House
Corso d'Italia, 38 - 00198 Roma - Italia
 ++39 (06) 854431  FAX ++39 (06) 85350206