Curia Generalizia dei Carmelitani Scalzi - Corso d'Italia, 38 - 00198 ROMA - Italia
email ocdinfo@pcn.net              Tel. +39-06-854431           Fax +39-06-85350206

[ ]  [ NEWS-NOUVELLES ]  [ CURIA ]  [ Fr GENERAL ]  [ SITES O.C.D. ]  [ ADRESSES ]  [ OCDS ]

   English    Italiano  Español      Français  Deutsch 

N o u v e l l e s    << N°  82  >>  01.06.2007 
[
]  [ ]

 
COMMUNICATIONES N. 82

 

Index

 

- Définitoire Général Extraordinaire et Chapitre Général

- Agrégation de deux instituts religieux

- Le 5ème Colloque International de Kinshasa

- Frère Inmacolado José de Jesús, Aldo Brienza (1923-1989)

- Cinquantenaire de la mort d’un missionnaire exceptionnel

 

Définitoire Général Extraordinaire et Chapitre Général

 

Lors de sa session ordinaire de mai le Définitoire de l’Ordre a fixé que le second Définitoire Extraordinaire du sexennat, après celui du Chili en octobre 2005, avec les supérieurs généraux et provinciaux ou régionaux aura lieu du 10 au 18 septembre de cette année à Moramanga (Madagascar). Là se trouve la seconde maison de spiritualité du Commissariat malgache, à 100kms de la capitale Antananarivo. On a également déterminé la date du commencement du prochain Chapitre Général le 19 avril 2009 dans notre « Domus Carmeli » de Fátima (Portugal). En son temps sera publiée l’élaboration concrète du programme.

 

Agrégation de deux Instituts Religieux

 

Lors de la session 127 du 4 mai , le Définitoire Général a agrégé à l’Ordre l’Institut des “Aliadas Carmelitas Descalzas de la Santísima Trinidad”. Sa maison mère se trouve à Aguascalientes, Mexique .Il fut fondé le 16 juillet 1986 et reçut l’approbation diocésaine le 4mai 2001. Le charisme de l’Institut se manifeste par une attention spéciale à l’enfance délaissée avec des problèmes de santé, aux personnes âgées pauvres , aux malades atteints de maladies contagieuses et qui manquent d’assistance , aux prêtres âgés et malades , se présentant toujours comme des messagères de l’amour trinitaire avec l’adoration du Très Saint Sacrement et pat l’enseignement dans des écoles catéchétiques . Dans 23 maisons l’Institut compte 307 membres, 14 aspirantes, 21 postulantes et 49 novices. Les Aliadas Carmelitas Descalzas de la Santísima Trinidad ”sont présentes au Mexique, au Chili, en Argentine, en Espagne, En Italie et dans la Cité du Vatican. L a fondatrice et actuelle supérieure Générale est la Mère Martha María Ramírez Mora, avec comme co-fondateur et actuel supérieur de la branche masculine le P. José Antonio Zabalza Gulina

 

Ont été agrégées également à l’Ordre les“Missionary Sisters of St. Thérèse of Infant Jesus” los de la session 130 du Définitoire Général du 6mai dernier. Sa maison mère est à Umayanallur, Quilon-Kerala, Inde. Elles ont commencé leur existence le 23 juillet 1953 et ont reçu l’approbation comme Institut de droit diocésain le 27 janvier 1959. Elles ont une dévotion particulière envers Sainte Thérèse de l’Enfant –Jésus, à la Vierge du Carmel et à St Joseph. La finalité de cette nouvelle famille religieuse carmélitaine consiste à incarner la présence du Christ au milieu du peuple, surtout parmi les pauvres et les personnes incroyantes, leur portant la Bonne Nouvelle par la Parole et l’apostolat. L’Institut est composé de 144 religieuses professes réparties dans 21 maisons.

 

Le 5ème Colloque International de Kinshasa

 

Les Carmes de la République Démocratique du Congo ont organisé le 5ème Colloque International de Spiritualité, du 6 au 10 mai 2007, au Centre Theresianum de Kinshasa sur le thème : « Le Carmel face aux défis majeurs de la spiritualité en Afrique». Son Excellence. Mgr le Nonce Apostolique, Giovanni D’Aniello, Son Excellence Mgr Daniel Nlandu, Administrateur Apostolique de l’Archidiocèse de Kinshasa, Son Excellence Mgr Dominique BULAMATARI, évêque Auxiliaire de Kinshasa, des Rév. Pères Roger WAWA, Président de l’Association des Supérieurs Majeurs (ASUMA), Roger NGUNGAMPIMPA, Délégué Général des Carmes Déchaux en RDC, des religieuses et des religieux, des révérends abbés et un public nombreux d’étudiants, des séminaristes ont rehaussé de leur présence cette importante rencontre.

Les 32 conférenciers, en majorité professeurs d’université, sont venus de divers horizons. Certains sont venus du Cameroun, du Kenya, de l’Italie, des États-Unis d’Amérique, de Kinshasa et d’autres provinces de la RD du Congo.

Le thème général du Colloque a été articulé en trois axes majeurs : 1) les défis de la société africaine, 2) la spiritualité dans la Bible et les cultures, 3) le Carmel en Afrique comme un patrimoine toujours revitalisé.

Ce Colloque se veut une réponse aux attentes des organisateurs : « … aujourd’hui, le Carmel n’est plus pour ses membres et pour ses familiers un domaine réservé, situé en marge du monde et de son histoire. Il est dans le monde sans être pour autant du monde. Dans ce contexte, la vie spirituelle est … interpellée par la marche du monde et les défis qu’elle lance à l’humanité… Le Carmel ne peut être indifférent à ces défis ». En contrepartie, le Carmel est sommé d’y répondre.

Sur ce point, le 5ème Colloque International de Spiritualité peut être considéré de par la qualité des intervenants et de leurs interventions, comme un succès. L’intelligence ne fut pas ici un exercice simplement logique. Elle fut une fonction d’une étude de l’histoire passée et immédiate pour y puiser des ressources de la renaissance perçue comme la réponse du Carmel aux défis de sa spiritualité. L’Église locale a exprimé, par la voix de ses Pasteurs, la joie de la présence carmélitaine et le souci de voir cette spiritualité marquer la pastorale et la vie des fidèles. Les Actes du Colloque seront bientôt publiés.                  

 

Frère Immaculé Joseph de Jésus

Aldo Brienza (1923-1989)

 

L’archevêque de Campobasso, de la province de Molise (Italie), Mgr Armando Dini, a clôturé le Procès Diocésain de la Cause de ce Carme singulier le 11 mai, anniversaire de sa profession solennelle. Elle eut lieu dans l’église Cathédrale. L’archevêque émérite, un nombreux clergé, un groupe de 10 Carmes Déchaux, y participèrent, ce qui représente un pas de plus vers le Procès de Béatification de celui qui a été un malade chronique, cloué au lit pendant plus de 50 ans, vivant avec une intensité charismatique notre spiritualité térésiano-sanjuaniste dans cette situation.

Le diocèse de Campobasso, où manque la présence d’une fondation carmélitaine “espère avoir un saint – affirmait l’archevêque dans son homélie- après pus de 100 ans d’histoire ». Ses paroles prononcées avec une intense émotion, impressionnèrent le public, dans lequel se trouvaient quatre frères de notre saint Carme malade, divers cousins et un bon nombre de témoins qui ont déclaré au Procès. Le Frère Immaculé fut une âme exceptionnelle sous la direction de divers Pères Carmes de la Curie Généralice : P. Jean Baptiste de Notre Dame de La Miséricorde , Pozzi (1902-1946), Charles Newell, (1923-) Ernesto Adami (1911-1992), Isidoro Dante de Saint Elie (1927-1978), Valentino Macca de Sainte Marie (1924-1988), Vicente Belli de San Paulino (1885-1959). Dans les archives générales abonde la correspondance du Frère Immaculé avec ces Pères. Le P. Valentino Macca affirmait : « Le Frère Immaculé nous le verrons vite sur les autels ». Et Saint Pío de Pietralcina disait à ses frères de communauté en 1953 : « A Campobasso vous avez un saint en chair et en os : c’est frère Immaculé qui vit sur la place de la station » Ce saint Carme s’est sanctifié par le moyen de la maladie et de la douleur et qui obtint l’agrégation totale à l’Ordre par rescrit pontifical est un nouveau caprice de Dieu pour le Carmel de Thérèse.

 

Cinquantenaire de la mort d’un missionnaire exceptionnel

 

Le 23 mai 1957, à trois heures et demie du matin, mourait en Inde le P. Zacarías Salterain de Santa Teresa. Fils de la Province de Navarre, il était né le 4 novembre 1887 dans sa patrie basque d’Abadiano, Espagne. Jeune prêtre, il arriva au séminaire de Puthenpali-Alwaye, Inde, en 1912.Durant 45 ans ininterrompus l’Inde fut sa patrie d’adoption, il combina l’accompagnement avec une vaste pastorale dans la presse pour éduquer, former et préparer les futurs prêtres dans la ligne évangélisatrice de leur propre patrie dans de zones moins christianisées. Il avait fait sienne la consigne : « Inde, tes fils t’apporteront le salut » Il étudia en profondeur la pensée et les écritures de la tradition hindoue. A partir de 1931 il écrivit divers livres , le dernier étant de 1956 , l’année qui précéda sa mort , “Outlines of hinduism” Il en avait été chargé par la Conférence Épiscopale de l’Inde, l’œuvre devait servir comme livre de textes dans les séminaires . Quand il était en vie il était appelé « refuge des pécheurs » à cause de la grande charité qu’il avait envers tous ceux qui recourraient à son ministère.

Le 16 mars le Père Général écrivit un message pour les célébrations commémoratives qui se préparent en Inde. Le P. Zacarías « est, depuis longtemps, -écrit le P. Luis Arostegui-une personnalité entouré d’une auréole et d’une réputation de sainteté, mais avec une tonalité très spéciale, qui le rend aimable et inspiré » Il rappelle ses mérites en tant que pionniers dans les études sur l’hindouisme, comme chercheur en religions et philosophies comparées. Son œcuménisme religieux se manifeste déjà dès 1931. Le Père Général met aussi en valeur son amour de la justice et de la paix, qui l’a conduit à s’occuper de questions sociales, en soulignant son enthousiasme et son optimisme.

Entre les années 197 et 1981 on a réalisé les enquêtes pour le Procès de Béatification. Maintenant le Père Général avec l’épiscopat indien, désire activer la cause canonique de « cet exceptionnel fils de Sainte Thérèse, il est de ces fils qui par leur vie et leur style de pensée ont élargi l’horizon du Carmel et de l’Église ». Dans ce sens il a écrit une lettre au préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints, demandant – dans la mesure du possible- que soit activé l’examen du Procès parce qu’en Inde « j’ai expérimenté une fois de plus la profonde appréciation et la vénération des évêques et des prêtres formé par lui … »

Un livre récent en italien écrit du P. Zacarías Salterain de Santa Teresa : « Par son étude, que ce soit du christianisme come de l’hindouisme il peut être considéré comme un exemple concret d’un cultivateur de la mystique comparée » (AA.VV., “La Mística, parola per parola. 500 voci dalla A alla Z”. Edit. Ancora, Roma 2007, p. 375).


     


NEWS-NOUVELLES  *  CURIA  *  Fr. GENERAL  *   SITES O.C.D.  *  ADRESSES  *  OCDS
www.ocd.pcn.net (Home)
   information     -    webmaster


Updated 31 mag 2007
Page maintained by O.C.D. General House